ARTS : Le mot du Président | Projet associatif | Composition | Rapport d'activité | Contact/Adhésion
Rapports d'activité
Rapport d'activité pour l'année 2019
Parution Septembre 2020

Extrait de l'édito de Pierre Guillaumot, Président de l'ARTS :

" Il est toujours délicat de prononcer le rapport moral lors des Assemblées générales sachant que nous parlons d’une année bouclée depuis plus de 6 mois et que notre action est déjà tournée vers l’avenir mais c’est encore un peu plus difficile lorsqu’on fait cet exercice plus de 9 mois après et, qu’entre temps, un virus venu d’ailleurs a conduit un confinement national de plus de 2 mois avec nécessité de modifier nos habitudes, de développer dans l’urgence l’utilisation des nouvelles technologies et de réduire voire de supprimer tout contact physique.
Cette période que nous venons de vivre a bousculé nos pratiques et a nécessité des adaptations permanentes des équipes de travail. Le champ professionnel a connu des événements particulièrement graves, en particulier le secteur des personnes âgées.
L’IRTS n’a évidemment pas subi les mêmes affres mais s’est engagé à travers la mise en place d’une plate-forme de mise en relation entre étudiants et structures sociales ou médico sociales en recherche de personnels (nous avons entendu en début d’AG, des témoignages de celles et ceux qui se sont engagés auprès des populations les plus fragiles). Par ailleurs, l’ensemble des salariés s’est mobilisé pour poursuivre notre mission de formation et faire que ces quelques mois ne soient pas une période blanche dans la formation des étudiants et stagiaires toutes filières confondues. Evoquer ce 1er semestre 2020 me semblait nécessaire avant de revenir sur cette année 2019 comme le veut le cadre légal.
"

 
Rapport d'activité pour l'année 2018
Parution Juin 2019

Extrait de l'édito de Pierre Guillaumot, Président de l'ARTS :

" Comme à l’accoutumée, l’année 2018 a nécessité une forte mobilisation de l’ensemble des professionnels de l’institut régional du travail social que je remercie très sincèrement. Pour la 2ème année consécutive, nous constatons une hausse de notre chiffre d’affaires qui nous ramène aujourd’hui à des valeurs que nous n’avions pas connues depuis 2014. En conséquence des efforts de chacun, associés à une gestion budgétaire rigoureuse, cet exercice budgétaire se clôt par un excédent. Il nous faut malgré tout rester vigilants compte tenu d’une part, des effets attendus de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel qui va apporter de profonds changements tant dans les modes opératoires que dans le financement des actions et, d’autre part, de la négociation en cours sur une nouvelle convention de financement avec le Conseil régional Bourgogne Franche Comté pour les formations initiales sur laquelle je reviendrai dans mon propos.

Au cours de cette année, le conseil d’administration de l’ARTS s’est réuni à quatre reprises dont une réunion décentralisée dans les locaux de l’Institut d’éducation motrice (IEM) de l’APF France handicap à Belfort. Cette rencontre a été l’occasion de mieux comprendre le sens que l’on peut donner au mot « désinstitutionnalisation » puisque cette structure, en l’espace de cinq années, a remodelé complètement son dispositif d’accompagnement tout en garantissant une prise en charge de qualité et sécurisée. Par ailleurs, le bureau s’est réuni à dix reprises avec une présence assidue de ses membres que je remercie pour leur implication et leur soutien. "

 
Rapport d'activité pour l'année 2017
Parution Juin 2018

Extrait de l'édito de Pierre Guillaumot, Président de l'ARTS :

" L’année 2017 a été, une fois de plus, riche en événements. Je ne reviendrai pas sur notre nouvelle organisation territoriale dont j’ai largement parlé dans les rapports précédents et qui reste une réelle préoccupation dans la mesure où l’alignement des politiques publiques entre les 2 ex-régions implique certains changements de fond qui ne sont et ne seront pas sans conséquences éventuelles sur l’équilibre économique de notre institut de formation.
Mais avant d’aller au-delà dans ce rapport, je voudrais saluer le travail fait par les équipes au cours de cet exercice puisque, pour la 1ère fois depuis 3 ans, notre chiffre d’affaires, hors subvention, augmente globalement et de manière particulièrement sensible en formation continue. Cette évolution est le fruit d’une offre de formation enrichie, d’une attention renforcée aux demandes et attentes des employeurs et d’une reconnaissance institutionnelle par les décideurs publics (Etat, Collectivités territoriales et ARS). Elle vient confirmer la nécessité pour les travailleurs sociaux d’actualiser régulièrement leurs connaissances pour s’adapter à de nouveaux besoins à un moment où les évolutions structurelles dans notre champ d’activités sont majeures. L’ARTS à travers l’IRTS a la responsabilité d’accompagner ces changements et ces transformations auprès des acteurs de l’action sociale et médico sociale comme des personnes elles-mêmes. "

 
Rapport d'activité pour l'année 2016
Parution Juin 2017

Extrait de l'édito de Pierre Guillaumot, Président de l'ARTS :

" Aussi, avant de terminer mon propos, je veux remercier au nom du Conseil d’administration celles et ceux qui ont permis, tout au long de cette année 2016, un bon fonctionnement de notre centre de formation, une reconnaissance de la qualité de nos formations à travers la qualification OPQF et les rapports d’inspection de la DRJSCS mais aussi celles et ceux qui, au quotidien, agissent pour le renforcement de nos liens avec nos partenaires, pour adapter nos réponses aux nouveaux besoins des personnes accompagnées, pour enrichir nos modes et outils pédagogiques. "

 
Rapport d'activité pour l'année 2015
Parution Juin 2016

Extrait de l'édito de Pierre Guillaumot, Président de l'ARTS :

" C’est avec une certaine émotion que j’aborde ce rapport moral qui est une première pour moi en tant que président de l’association régionale pour le travail social de Franche-Comté. L’année 2015 a été une année de découverte de l’institution, de ses professionnels comme de son environnement mais aussi une année de grand remue-ménage sur lequel nous reviendrons.
L’IRTS est un institut de formation ouvert, moderne et la qualité de l’enseignement dispensé est largement reconnue et appréciée tant par les étudiants que par les partenaires du champ professionnel même si nous devons accentuer nos efforts pour être encore plus à l’écoute des besoins des personnes vulnérables comme des employeurs.
"

 
rapport activité 2014 Rapport d'activité pour l'année 2014
Parution Juin 2015

Extrait de l'édito de Louis Cornet, Président de l'ARTS :

"Je vais traditionnellement commencer ce rapport moral en évoquant l’exercice écoulé.
Je le fais d’autant plus volontiers que j’ai l’immense satisfaction et le soulagement de vous annoncer dans le cadre du plan de retour à l’équilibre 2012 - 2015 de l’IRTS que nous avions engagé après le résultat financier catastrophique de 2011.
Non seulement pour la deuxième année consécutive le résultat d’exploitation est positif mais son cumul permet un quasi rattrapage du déficit antérieur ce qui se ressent favorablement sur la trésorerie.
Je me permets d’insister sur cette annonce qui doit nous permettre une communication positive indispensable pour l’IRTS sur le respect de ses engagements et sa situation financière assainie..."

 
 
rapport activité 2014 Rapport d'activité pour l'année 2013
Parution Juin 2014

Extrait de l'édito de Louis Cornet, Président de l'ARTS :

"Les pages qui suivent montrent l’ampleur, la diversité, l’intensité des missions remplies par l’IRTS de Franche-Comté et il serait heureux que ce rapport d’activité, dont il me plait de souligner la qualité, puisse être lu par le plus grand nombre afin de faire connaitre la réalité de notre institut. Et ce d’autant plus, que nous avons dû en 2013, faire face à des défis majeurs internes et externes dans un climat général d’incertitude qui pourrait décourager les meilleures volontés.
Dès sa prise de fonction, la nouvelle Directrice Générale a pu analyser les difficultés de fonctionnement internes, telles que perçues par les salariés. Difficultés accrues bien évidemment par la situation financière et toutes ses conséquences, notamment en termes de réduction de moyens. Le travail engagé précédemment de résolution de ces difficultés qui amène à revoir l’ensemble du fonctionnement de l’institution a pu se poursuivre en 2013..."